Petites présentations

2017-2018
News
Petites présentations
+

Publié il y a 2 semaines par

Avant de laisser place à la saison hivernale, il convient de vous présenter 2 "petits nouveaux" dont vous risquez d'entendre parler :

  • Elise TRYNKLER
  • Morgan FOURNIER

 

Nous vons donc le plaisir de vous présenter leurs interviews respectives :-)

   
Elise Morgan
Comment es-tu venu(e) à l’athlétisme ?
Après avoir pratiqué la gymnastique pendant 6 ans, j’ai découvert l’athlétisme en participant à une compétition dans le cadre de l’unss au collège. Une copine a insisté pour que je vienne essayer un mercredi avec elle.
J’ai tout de suite accroché et je me suis inscrite directement dans le club de Moulins (mon premier club d’athlétisme).
J’ai essayé à l’école primaire, après avoir vu affiche : ça m’a tout de suite plu, c’était en CE2
Quel est ton parcours athlétique ?
 
J’ai commencé l’athlétisme en benjamine, j’ai alors touché à tout et notamment les cross !! Je trouvais les entraînements durs, on courrait longtemps sans s’arrêter.
J’ai alors fait des triathlons, mais les lancers me pénalisaient et n’étaient pas fait pour moi ! En revanche, j’adorais le sprint et j’ai eu de bons résultats assez rapidement.
Un jour, j’ai participé à un 4x200m avec mon club, j’ai tout de suite su que je voulais courir cette distance !
Il m’a fallu attendre cadette pour pouvoir m’aligner sur 200m (l’attente à d’ailleurs été longue !!)
C’est à partir de cette catégorie que je me suis spécialisée dans le sprint court.
J’ai commencé à m’entrainer sérieusement dans une optique de performance à partir de la 3è :
- j’ai obtenu le titre régional en hauteur et au 110 mH cette année là (Minime 2)
- j’ai pu rentrer au Centre Régional d’Entrainement en Cadet 1ère année, pour me permettre de faire ½ finaliste des championnats de France, et passer sur liste ministérielle
- je suis passé au Pôle en Cadet 2ème année, et obtenir 2 4ème places aux championnats de France FFA, ainsi qu’une belle aventure aux championnats du monde scolaire, en fin de saison dernière
Pourquoi es-tu venu(e) nous rejoindre à l’ECO-CJF ?
Cette année a été une année de changement pour moi, j’ai voulu passer un cap à l’entraînement. Du coup, j’ai décidé de changer d’entraîneur et j’ai également décidé de changer de club après 5 années passées au Racing Club de Vichy :J’ai discuté longuement sur ce sujet avec mon compagnon (Stanley JOSEPH) et n’écoutant que du bien sur votre club, j’ai donc décidé de le suivre !
Ayant été licenciée 6 ans à l’EAMYA et 5 ans au Racing Club de Vichy, j’ai toujours été attirée par les clubs aux ambiances familiales... et d’après les échos que j’ai pu avoir, je pense retrouver cette dimension au sein de votre club et je suis persuadée que je vais vraiment m’y sentir bien.
Sinon, ce n’est pas le plus important, mais quand même : la brassière du club me plaît !!
Cela m’a paru naturel de par mon entraineur Nicolas QUEVAL, et je souhaite rester encore quelques bonnes années à Orléans, donc j’ai voulu faire simple. J’ai également apprécie la bonne ambiance et l’esprit d’équipeque je peux ressentir auprès des athlètes de l’ECO-CJF présents au pôle, et le suivi en compétition qui permet de se sublimer dans les grandes occasions.
Quels sont tes objectifs ?
Cette année, j’aimerais me rapprocher des 23 secondes (record : 23"52) pour participer aux championnats du monde des relais, ainsi que décrocher des podiums aux championnats de France Élite sur 200m.
Les championnats du monde Junior sur 110 mH dès cette année (Junior 1)
Quels sont tes centres d’intérêts ?
Dès que j’ai un moment de libre, je fais de la pâtisserie ! Même si ce n’est pas du tout compatible avec ma pratique sportive... J’adore ça !
L’athlétisme, je suis un passionné !
Un sujet qui te tient à cœur ?
Le handisport.
Il y a quelques années, j’ai effectué mon stage universitaire au CREPS de Vichy où j’ai rencontré Théo Curin (jeune nageur du pôle handisport).
Théo est quelqu’un qui a toujours le sourire, j’ai vraiment été impressionnée par son courage et sa manière d’aborder la vie.
J’ai assisté à certains de ses entraînements et à des compétitions handisports (où malheureusement le public n’est pas beaucoup présent...)
Selon moi, il est primordial de soutenir et de développer le handisport aujourd’hui.
Cette rencontre m’a permis de relativiser sur beaucoup de choses et surtout de me dire qu’il faut profiter de chaque instant de la vie.
Paris 2024 : je compte y aller … et pas en spectateur
Qu’est-ce que tu fais le 1er week-end de Mai ?
Tous les ans, depuis que je suis cadette je participe aux interclubs !
Je suis assez polyvalente, j’ai souvent dépanné mon club sur certaines disciplines pour ne pas qu’il soit pénalisé par un 0. 
Pour le premier tour, je participais chaque année à la longueur et au 400m. 
Il m’est même arrivé de faire de la perche et du triple saut ! 
Je finis toujours cette journée par un relais, c’est pour moi la plus belle course pour clôturer cette journée. 
Les interclubs bien sûr !

 


Equipes concernées toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter